Pour diffusion immédiate                                                         Le 26 avril 2017

 

Chaque année, le 28 avril, c’est-à-dire le Jour de deuil national, les gens se rassemblent pour se souvenir des travailleurs(euses) qui ont perdu la vie ou se sont blessés au travail. Des cérémonies du Jour de deuil auront lieu à Bathurst, Fredericton, Miramichi, Moncton et Saint John.

« Aujourd’hui, nous nous souvenons non seulement de ceux et celles qui sont décédés et appuyons leurs familles, mais nous nous rallions également afin de démontrer notre dévouement envers l’amélioration des dispositions relatives à la santé et la sécurité ainsi que leur application, » déclare Chuck Rouse, vice-président responsable du Comité de la santé et la sécurité au travail et de l’environnement de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick (FTTNB). « Tous les Néo-Brunswickois(es) méritent de rentrer chez eux en santé et en toute sécurité après leur journée de travail. »

En 2016, environ 10 500 Néo-Brunswickois(es) ont été blessés au travail et 16 personnes sont décédées à la suite d’une blessure subie en milieu de travail ou d’une maladie professionnelle.

Cette année marque le 25e anniversaire de l’explosion survenue à la mine de charbon Westray le 9 mai 1992 où 26 mineurs ont perdu la vie. Ce désastre a entraîné une modification au Code criminel, aussi connu sous le nom de « loi Westray ». Dorénavant, lorsque la négligence criminelle cause un décès à la suite d’un accident au travail, cela est considéré comme un crime, pas seulement un accident. Malheureusement, cette loi n’est pas appliquée.

« Nous exhortons le gouvernement provincial à souligner le 25e anniversaire de l’explosion survenue à la mine de charbon Westray en prenant les mesures nécessaires en vue de l’application de la loi Westray », revendique Patrick Colford, président de la FTTNB.

Le Jour de deuil a été établi le 28 avril pour la première fois au Canada par le Congrès du travail du Canada (CTC) pour commémorer les travailleurs(euses) tués, blessés ou devenus invalides au travail. Le gouvernement du Canada a également reconnu le Jour de deuil national en 2000 à l’instigation du CTC. Le 28 avril souligne la date d’adoption de la première législation complète relative à l’indemnisation des travailleurs(euses) au Canada; d’ailleurs, elle fut adoptée le 28 avril 1914 par la province de l’Ontario. Le Jour de deuil est maintenant reconnu dans des pays à travers le monde en tant que journée pour se souvenir, réfléchir et redoubler d’efforts pour assurer la santé et la sécurité des travailleurs(euses).

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

Chuck Rouse
Secrétaire-trésorier de la FTTNB
Vice-président de la FTTNB responsable du  Comité de la santé et la sécurité au travail et de l’environnement
(506) 850-8510 (cellulaire)

 

Patrick Colford
Président de la FTTNB
(506) 857-2125 (bureau)
(506) 381-8969 (cellulaire)

 
le gouvernement doit appliquer la loi Westray

événements jour du deuil